Institut de génétique

Chiots mourants chez le Berger Belge

Il y a quelques mois, plusieurs chiots d'une portée malinoise sont morts à la naissance. Deux autres chiots sont morts subitement à l'âge de 6 semaines après s'être apparemment développés normalement au début. Le tableau clinique n'est pas encore tout à fait clair, les chiots que nous considérons comme des cas pour le moment se sont bien développés jusqu'à ce qu'ils vomissent, aient des problèmes respiratoires et meurent finalement en quelques jours. Les chiots ne montraient aucun signe d'ataxie. La cause du décès n'a pu être clarifiée ni cliniquement ni pathologiquement. Les chiots ont été examinés à l'Université de Berne à l'Institut de pathologie animale et à l'Institut de génétique. Une indication préliminaire d'un possible défaut génétique récessif récessif au Malinois a été trouvée, ce qui pourrait expliquer la mort précoce de ces chiots. Si l'hypothèse est correcte, cette anomalie génétique est susceptible de se produire très fréquemment en Malinois. Nous aimerions maintenant confirmer ces conclusions préliminaires. Veuillez nous envoyer vos échantillons de sang. Les parents et les frères et sœurs en bonne santé des portées dans lesquelles un ou plusieurs chiots sont morts à la naissance ou jusqu'à l'âge de 2 mois seraient particulièrement intéressants. Le traitement de l'échantillon de sang à l'université est gratuit, les propriétaires n'ont qu'à payer le prélèvement et l'expédition du sang. Vous trouverez des informations sur la procédure concrète dans le document " Fiche d'information pour l'envoi d'échantillons de sang ".

De plus, il serait extrêmement utile que les chiots morts puissent être envoyés à l'Institut de pathologie animale. Le coût d'un tronçon s'élève à 161.55 CHF, sans élimination (0.5 CHF par kg). Pour les chiots, plusieurs des mêmes portées peuvent être envoyées pour le même prix. Il est important que dans ce cas, le formulaire de soumission indique que c'est l'Institut de génétique, représentant le vétérinaire médical Petra Hug, qui est responsable de ce projet.

Si la suspicion d'un défaut génétique récessif est confirmée, un test génétique sera disponible dans quelques mois et permettra d'éviter en toute sécurité les appariements de risques. Cela devrait réduire considérablement la fréquence des mortalités des chiots mort-nés et des chiots qui meurent au cours des premières semaines de leur vie. Avec votre soutien, vous pouvez apporter une contribution importante au bien-être animal et à l'amélioration de la santé animale.